Pour obtenir le certificat
Besoin de formations ?

Consultez le catalogue des formations 2016-2017

AGRICULTURE RAISONNEE

Depuis 2002, l’agriculture raisonnée donne lieu a une qualification spécifique des exploitations et produits et s’ajoute aux appellations et labels existants.

L’agriculture raisonnée correspond à des démarches globales de gestion d’exploitations qui visent, au-delà du respect de la réglementation, à renforcer les impacts positifs des pratiques agricoles sur l’environnement et à réduire les effets négatifs.

HVE : HAUTE VALEUR ENVIRONNEMENTALE

De nombreux agriculteurs sont engagés dans des démarches visant à diminuer leurs impacts négatifs ou à augmenter leurs impacts positifs sur l’environnement. Il s’agit parfois de démarches de filières, intégrées au cahier des charges d’une production, de territoires ou de projets individuels, faisant ou pas l’objet d’une certification. Dans le même temps la société interpelle l’agriculture sur ses pratiques. Il faut donc faire connaître et reconnaître les évolutions en cours dans les pratiques agricoles.

Cette identification est indispensable pour permettre la reconnaissance et la valorisation de ces démarches par les partenaires qui souhaitent les accompagner : pouvoirs publics, transformateurs, distributeurs, consommateurs.

L’objectif est de rassembler les démarches existantes autour d’un référentiel commun afin de les rendre plus efficaces pour l’environnement et plus lisibles pour la société.


HVE en 2015

POURQUOI S'ENGAGER DANS LA CERTIFICATION ENVIRONNEMENTALE ?

La certification environnementale des exploitations agricoles est un dispositif encadré par les pouvoirs publics qui permet une reconnaissance officielle des agriculteurs qui s'engagent volontairement et progressivement dans des pratiques plus respectueuses de l'environnement.
Le dispositif comporte trois niveaux progressifs d'exigences :

Niveau 1

  • Il permet de maîtriser les clefs de la réglementation environnementale de base y compris pour les exploitations non soumises à la conditionnalité des aides PAC.
  • Il permet à l'exploitant de bénéficier des services pédagogiques du système de conseil agricole (SCA). L'agriculteur se prépare ainsi sereinement par rapport aux éventuels contrôles dont il pourrait faire l'objet.
  • Il permet d'ailleurs à l'agriculteur, le cas échéant, de bénéficier d'une baisse de la pression de contrôle au titre de la conditionnalité pour les domaines concernés.
  • Il offre à l'agriculteur la possibilité de faire un diagnostic environnemental de son exploitation et de connaître sa situation vis à vis de la conditionnalité des aides PAC, du référentiel et des indicateurs du niveau 2 et 3 de la certification environnementale.
  • Il permet à l'agriculteur d'engager un processus continu d'amélioration environnementale de son exploitation selon le rythme qu'il souhaite.

Niveau 2

  • Il donne de la lisibilité à la mosaïque des démarches « qualité-environnementale » qui se sont développées depuis les années 2000 en les fédérant autour d'un référentiel commun pertinent et crédible, sans s’y substituer.
  • Il valorise les efforts réalisés par les exploitants agricoles engagés dans des démarches autres que l'agriculture biologique et qui améliorent également leur impact sur l'environnement.
  • Il fournit un référentiel de bonnes pratiques qui aident à mettre en œuvre des axes de progression environnementale selon le rythme souhaité par l'agriculteur, les caractéristiques de l'exploitation et les objectifs de l'exploitant.
  • Il permet à des structures collectives d'engager leurs agriculteurs dans une démarche de progrès environnemental autour d'un projet, qu'il soit territorial ou lié à une filière et en tenant compte du niveau de chacun.

Niveau 3 - La certification Haute Valeur Environnementale de l’exploitation

  • Il permet à l'agriculteur de communiquer auprès du grand public et des consommateurs sur l'accession de l'exploitation à un Haut Niveau Environnemental, avec une mention valorisante applicable sur le produit.
  • Il fournit un tableau de bord de suivi des performances environnementales de l'exploitation grâce à de multiples indicateurs.
  • Il prend en compte la biodiversité et les infrastructures agro-écologiques, permettant de s'intéresser aux zones non directement productives de l'exploitation en leur donnant une valeur technique et patrimoniale.
En savoir plus
Documents à télécharger
  • Le programme des
    4e Rencontres Farre
Mentions légales | Contacts |  Plan du site    |  RSS