Pour obtenir le certificat
Besoin de formations ?

Consultez le catalogue des formations 2016-2017

VITICULTURE DURABLE

La mise en œuvre de cette démarche pourrait se traduire par cet axiome

"réfléchir globalement avant d’entreprendre".

Principe de la viticulture durable

Elle vise le plus grand respect de l’environnement à travers :

  • la compétence technique par une connaissance parfaite de la vigne (sensibilité des cépages, modes de conduite…) et par une maîtrise pointue des techniques d’intervention (réglage des appareils, conditions d’intervention…),
  • l’évaluation des risques par l’observation (des parasites et des ravageurs, des auxiliaires…) et par le recours aux prévisions (météorologiques et biologiques…),
  • la traçabilité des pratiques (obligatoire depuis janvier 2006 pour les produits phytosanitaires).

Plan Ecophyto

L’état d’avancement du plan Ecophyto et des actions concrètes qui ont été engagées depuis son lancement a été établi lors d'un comité national d'orientation et de suivi du 9 octobre 2012. Aujourd'hui, en France :

  • Un réseau de fermes pilotes de démonstration et de production de références sur les systèmes économes en produits phytopharmaceutiques est désormais en place avec 1 900 exploitations agricoles engagées, couvrant l’ensemble des grandes filières de production agricole françaises.
    Téléchargez la note sur le réseau de FERMES de la Basse Vallée de l'Hérault en viticulture.
  • Plus de 8 000 bulletins de santé du végétal ont été publiés sur l’ensemble des régions grâce au réseau d’épidémiosurveillance (13 000 parcelles suivi par environ 4 000 observateurs). Ils sont nécessaires pour une optimisation des interventions des agriculteurs.
  • Plus de 200 000 professionnels ont déjà suivi une formation et ont ainsi obtenu leur Certiphyto. Ce certificat atteste de connaissances suffisantes pour utiliser les pesticides de façon sécurisée et en réduire leur usage.

Les différentes démarches

Agriculture raisonnée

D’aucun diront qu’elle est "raisonnable", mais au-delà, c’est une agriculture qui est régie par un référentiel national composé d’exigences relatives à :

  • la gestion des sols,
  • la gestion des systèmes de cultures,
  • la fertilisation minérale et organique,
  • la protection des cultures,
  • l’irrigation,
  • la santé et la sécurité au travail,
  • l’hygiène,
  • la gestion des déchets de l’exploitation,
  • le paysage et la biodiversité.

>> téléchargez le référentiel, sur le site du FARRE

Démarche Terra Vitis®

Terra Vitis® est une démarche propre à la filière vitivinicole, portée par la Profession.

Aux exigences du référentiel de la qualification des exploitations sont ajoutées des conditions propres à la viticulture.

Cette charte environnementale évolutive est réactualisée annuellement par une remise à jour de son cahier des charges.

Les adhérents bénéficient d’un contrôle interne par l’Association Terra Vitis® Rhône Méditerranée pour préparer le contrôle dit "externe" réalisé par des organismes certificateurs indépendants.

>> pour lire la suite, cliquez sur le logo

Agriculture biologique

L’agriculture biologique est aussi une démarche qualité et l’utilisation du label AB est réglementée.

Un cahier des charges régit les conditions relatives au mode de production biologique à travers un règlement européen. De la même manière, la délivrance du label est soumise à des visites de contrôle par un organisme certificateur agréé par les pouvoirs publics, en l’occurrence par l’INAO.

Le passage au mode de production en agriculture biologique nécessite une période de conversion.

Cette conversion correspond à la période de transition entre la viticulture conventionnelle et l’obtention de la mention, période pendant laquelle le viticulteur conduit son vignoble en AB sans pouvoir le revendiquer, pendant 3 ans.

>> pour lire la suite, cliquez sur le logo

Agriculture à Haute Valeur Environnementale ou HVE

Le Grenelle de l'Environnement, décidément très prolifique, a présenté un modèle pour l'Agriculture à Haute Valeur Environnementale (HVE) qui propose de fédérer et d'harmoniser les démarches précédentes sur un certain nombre d'objectifs communs, plus respectueux de l'environnement, en laissant à chacune d'elles son identité.

Bien que cette certification HVE ne soit pas encore aujourd'hui opérationnelle, les principes de la démarche sont préfigurés à partir d'exigences environnementales.

Ces exigences concernent le respect de la Politique Agricole Commune (PAC) et de sa réglementation environnementale, avec une certification par modules thématiques (phytosanitaire, biodiversité, intrants eau…).

Mentions légales | Contacts |  Plan du site    |  RSS